JUDO

Jigoro KANO, fondateur de l'école du JUDO KODOKAN, a résumé ainsi son entreprise : "Le Judo est l'élévation d'une simple technique à un principe de vivre". "En étudiant le Judo, il est essentiel d'entraîner le corps et de cultiver l'esprit à travers la pratique des méthodes d'attaque et de défense, et ainsi de maîtriser son principe". 

Sport d’équilibre, sport éducatif, sport de défense, le Judo est adapté à toutes les tranches d’âge.
Véritable sport éducatif, le Judo permet à chacun de devenir plus adroit, plus souple, plus fort mais 

aussi d’apprendre à respecter des règles, découvrir l’entraide, évaluer ses forces et ses faiblesses pour progresser.

 Le Judo est un sport pour tous qui procure un véritable équilibre. Activité de détente et de plaisir, le Judo est une discipline basée sur l’échange et la progression. L’apprentissage se fait de manière progressive en fonction des aptitudes de l’individu, ce qui permet à chacun d’évoluer à son rythme.
Pour les enfants de 4-5 ans, la Fédération a mis en place l’éveil Judo. Pédagogie adaptée qui permet le développement physique et intellectuel des très jeunes pratiquants. Le programme éveil-judo est délibérément construit, autour de l’intérêt de l’enfant, pour faciliter ses futurs apprentissages du judo et des activités sportives et artistiques en général.

JUJITSU

Prolongement naturel de la pratique du Judo, le Jujitsu est un art basé sur la défense, qui exclut le risque, mais nécessite un véritable engagement du corps et de l’esprit. Le Jujitsu est une méthode de défense fondée sur le contrôle de soi et de l’adversaire. Ceux qui le souhaitent peuvent progresser à travers les grades et obtenir la ceinture noire. Se préparer physiquement et maîtriser les habiletés techniques fondamentales du Judo et du Jujitsu restent les buts de tout pratiquant.

Le Jujitsu, la tradition martiale

Utilisé par les samouraïs lors des combats à mains nues, le Jujitsu a été conservé par les milieux militaires et policiers. Étroitement lié au Judo d’un point de vue historique, il est aujourd’hui également un sport à part entière, accessible à tous et fondé sur le contrôle de soi et de l’adversaire.  

Le Jujitsu, une méthode de défense

Spectaculaire et efficace, la pratique du Jujitsu, qui exclut la brutalité, vous permet d’améliorer votre condition physique et de développer vos aptitudes à répondre à toute agression. 

D’abord proposé comme méthode de défense personnelle, le Jujitsu permet d’assimiler progressivement l’ensemble des techniques de combat. Le Jujitsu peut être pratiqué par tous : adolescents et adultes, hommes et femmes.

Le Jujitsu, un art du partage

Le rôle du partenaire, donc le vôtre, est essentiel, que vous soyez l’agresseur ou l’agressé. Ce sport est avant tout une relation fondée sur l’entraide mutuelle, condition essentielle pour la progression. 

Cet échange permet, au-delà de son côté hautement symbolique, une meilleure compréhension de chaque geste, de chaque action.

La F.F.J.D.A. et ses professeurs de Judo ont cherché et continuent à travailler pour proposer à tous les pratiquants, en fonction de leur motivation, toutes les facettes de ce concept Judo-Jujitsu, hérité de Jigoro KANO.

Proposé comme art martial, véritable méthode de Self-défense, efficace et attrayante permettant d’améliorer l’ensemble des qualités physiques et mentales, le Jujitsu connaît aujourd’hui un réel succès chez les plus de 15 ans.

LE TAÏSO

Le Taïso est une méthode moderne, construite à partir d’exercices traditionnels de préparation au Judo. Sa pratique permet de bien préparer son corps, de se protéger et d’améliorer son potentiel physique.

Vous êtes débutant, sportif ou non sportif. Le Judo vous attire, mais vous doutez de vos capacités à pratiquer une discipline physiquement exigeante.

Le Taîso a pour objectifs : 

De renforcer le système musculaire

D'améliorer la maîtrise des gestes

D'augmenter la souplesse

D'apprendre à se relaxer

JUDO ÉCOLE

Nous pratiquons l’éveil judo au sein du club mais également en milieu scolaire : le judo école.
Le judo école s’appuie sur des textes précis de l’éducation nationale : ce sont des jeux de lutte et d’opposition (école maternelle). L’histoire de Rikiki la fourmi est un exemple.


À partir de l'histoire de Rikiki la fourmi, qui défend vaillamment la fourmilière contre les agresseurs, différentes activités et jeux sont proposés autour de trois apprentissages majeurs :
conquête d'objet, conquête de territoire, imposition d'un état physique. La lutte permet aux enfants dès la maternelle de se construire en s'opposant aux autres, collectivement ou individuellement, d'occuper des rôles précis (attaquant, défenseur, arbitre), et d'oser entrer en contact corporel en respectant un certain nombre de règles, et participe ainsi à leur développement global.

JUDO HANDICAP

Autisme et judo

 

L'autisme est une affection liée à des troubles du développement de l'enfant, dont les causes sont multifactorielles, parmi lesquelles les facteurs génétiques sont importants. L'autisme présente des formes variées, mais on note trois signes principaux :

1) les troubles de la communication

2) les troubles de la socialisation

3) la résistance au changement

Retard mental, troubles sensorimoteurs, comportements répétitifs et compulsifs, épilepsie y sont souvent associés. Les difficultés attendues de l'enfant autiste devant la pratique sportive concernent les fonctions exécutives, d'ordre sensoriel et les défauts de communication et de socialisation. Les dysfonctionnements présentés peuvent être compensés par l'exercice. L'apprentissage moteur revêt plusieurs formes : l'apprentissage conscient ou explicite, l'apprentissage inconscient ou implicite, l'imitation.

 

Les activités duelles, avec contact entre partenaires, permettent de construire une meilleure perception de son propre corps, de rompre l'isolement et de découvrir que l'autre existe.

Les activités sportives sont pour les autistes un moyen privilégié d'apprentissage dans les domaines sensorimoteurs, de la communication et de la socialisation. Elles apportent aux personnes avec autisme des perspectives importantes d'apprentissage, mais aussi de plaisir et d'estime de soi.

Le Judo

Le judo, littéralement voie de la souplesse ou principe de l'adaptation est un art martial, un sport de combat      et un principe de vie d'origine japonaise. Il se compose pour l'essentiel de techniques de projection, de contrôles au sol.

Le but est de déstabiliser le partenaire, de le projeter sans violence dans sa phase debout, de contrôler, d’immobiliser son partenaire dans sa phase au sol.

Centrée sur le rapport au contact physique et la maîtrise des gestes, le Judo est un sport dit de « préhension », un rapport au cours duquel il s’agit d’agripper son partenaire. Cette activité se caractérise par des actions musculaires du haut du corps, des actions de tirage, de poussée, d’étreinte. Elle demande donc « une bonne tonicité musculaire et une grande mobilité de la ceinture lombo-abdominale, un travail important de la ceinture scapulaire et une bonne stabilité.

Le cadre

Le cadre spatial est le dojo, lieu à l’intérieur duquel se trouve un tatami. Les pratiquants portent une tenue en coton renforcée appelée judogi.

Le groupe évoluant dans cet espace, l’enfant marque son adhésion et s’inscrit spatialement dans ce cadre. 

À l’extérieur, il est hors-cadre, hors-groupe. Le groupe fait ici corps, nous sommes ensemble, ici-et-maintenant. Nous commençons et finissons la séance par un salut, le Judo est alors marqué par un cadre et des règles.

Méthode pédagogique choisie

Dans les différents mouvements en action, l’enfant va apprendre à utiliser les diverses parties de son corps comme un tout et en prendre conscience. Il est important de rassurer.

Notre attitude consiste à présenter la Judo comme un jeu : « on joue » à se toucher, à se faire tomber, à se pousser ; il y a une mise en confiance et on laisse venir l’enfant à nous.

Le point de départ consiste à permettre à l’enfant de prendre du plaisir : plaisir de se mouvoir. L’accompagnement dans l’activité valorise, encourage l’enfant dans sa progression. Au début, on cherche simplement à ce que les enfants soient ensemble autour d’une même médiation et qu’ils s’intéressent à ce qu’ils font. C’est par ce biais que l’enfant fera comme l’adulte, s’appuiera sur lui pour reproduire les gestes et finalement se les approprier.

L’imitation

Différentes étapes : 


1) L’ imitation immédiate de l’action, en miroir. Lors de la phase d’échauffement, nous faisons des étirements, des exercices de souplesse et divers déplacements.


2) L’ imitation différée. Ceci concerne les roulades, les techniques et les exercices de déplacement ou les jeux de corps-à-corps que l’enfant reproduit après-coup. Au début, l’enfant a besoin du regard de l’adulte, puis il s’en détache, on le voit alors expérimenter son savoir-faire avec les autres enfants : il acquiert de l’assurance et s’améliore d’un point de vue psycho-moteur.


3) L’ imitation réciproque. Variation des exercices afin que l’enfant ne reste pas figé dans une répétition.

Demander à l'enfant de faire des propositions afin de favoriser leur propre expression, mais aussi pour leur permettre d’être acteurs de leur mouvement. Ainsi, un enfant peut-il proposer un exercice aux autres qui vont l’imiter.

JUDO SANTÉ

L’enseignement mis en œuvre pour cette période a pour but :

D’affiner la motricité des enfants (abordée en éveil judo), piloter son corps.

L’apprentissage de la chute, sécuriser son partenaire lors de la chute.

D’apprendre les règles élémentaires de la vie sociale.

D’apprendre à raisonner, assimiler le vocabulaire judo.

L’apprentissage du premier niveau d’expression technique (initiation aux techniques de projections, déplacements, immobilisations au sol, enchaînements….)

 

Durant cette période, nous construisons les bases nécessaires à l’acquisition des apprentissages techniques à venir. Les techniques appréhendées restent cependant des « formes ».

EDUCATION INSERTION

 
 
 
 
 
 

© 2019 Massilia Judo - Mentions légales

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle